Mais à part des news qui ajoutent à la pollution digitale, vous faites quoi ? 

Depuis 3 ans, dans la continuité de l’obtention du label B Corp, nous nous sommes engagés dans des chantiers sociaux, sociétaux et environnementaux ! Sur ce dernier sujet, nous souhaitons faire notre part, voire davantage, pour :

  • Limiter nos impacts négatifs ainsi que ceux de notre écosystème
  • Augmenter nos impacts positifs et régénératifs !

On ne va pas vous détailler tous les chantiers ici, mais on avait envie de vous en présenter quatre :

  1. Nous avons rejoint une action collective lancée par B Lab France et l’ADEME, autour de la méthodologie ACT (Assessing low Carbon Transition) Pas-à-Pas. L’objectif est de dépasser l’approche classique du « mesurer-réduire-compenser », se réunir autour d’actions collectives fortes, œuvrer stratégiquement pour une transformation écologique concrète autour d’une démarche ambitieuse et méticuleuse : https://lnkd.in/diRy9sQE
  2. En 2022 nous allons immerger nos serveurs dans un bain permettant le refroidissement liquide. Grâce à un taux de récupération de chaleur des serveurs de 96%, nous allons pouvoir chauffer l’eau utilisée par la cuisine de Singular (le siège de Davidson) !
  3. On accélère notre R&D pour produire et partager des solutions OpenSource d’écoconception numérique (en partenariat avec l’INRIA et le collectif GreenIT.fr) :
    • Projet EcoCode qui consiste à développer un Plugin Sonarqube (https://github.com/cnumr/ecoCode) pour vérifier la bonne application de plus cents règles d’éco-codage dans un projet logiciel Web ET Mobile (Compatible avec le langage Java, Python, PhP, Javascript, CSS et bientôt avec RUST).
    • Projet Eco-index : En partenariat avec nos confrères de SOPRA, nous poursuivons les développements pour améliorer cet outil permettant de mesurer les impacts d’un site web et de l’ensemble de ses pages (CO2, Eau, etc.). Nous avons ajouté les fonctionnalités suivantes : automatisation des analyses dans des chaînes DevOps et mesure sur des parcours utilisateurs via les tests fonctionnels
    • Projet Diff-JJoules : Implémentation en Java d’un outil qui permet de calculer l’impact d’un commit sur la consommation énergétique du programme (https://github.com/davidson-consulting/diff-jjoules).
    • Projet Da Vidson Eco Code : Rédaction d’un guide méthodologique pour réduire l’impact des projets logiciels, infrastructures & télécoms
  4. La plantation d’arbres permet d’absorber du CO2, et la planète en a besoin. C’est ce qu’on appelle parfois la compensation ! Cependant la compensation carbone peut rapidement devenir une excuse pour continuer à polluer. L’entreprise la plus polluante de la planète pourrait augmenter ses émissions tout en déclarant qu’une plantation d’arbres lui a permis de les « annuler » !

Ce que cela nous inspire :

La démarche de compensation carbone est insuffisante seule. La réduction des émissions directes et indirectes doit constituer la priorité absolue de la stratégie climat.

Inversement il ne faudrait pas non plus se priver de financer des projets de préservation ou restauration des forêts pour le seul motif qu’il faut d’abord réduire !

 

Conclusion Davidsonienne :

Nous avons décidé de financer la plantation de 609000 arbres à Madagascar en 2022, avec notre partenaire Planète Urgence pour une séquestration équivalente aux émissions de GES des 6 premières années (2005 – 2011) d’activité de Davidson consulting.

Les projets ciblent des sols très dégradés, apportent une additionnalité pour le climat, font l’objet d’une mesure méthodique et périodique, préservent la biodiversité et génèrent des externalités sociales positives.